Ce forum a pour but de développer et de promouvoir l'art de la poupée de chiffon en France. Il est dédié à tous les créateurs amateurs ou professionnels, aux collectionneurs et aux passionnés de la poupée et c'est sans oublier les ours de collection.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 poupées regionales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
francoise-michèle
grande pipelette
grande pipelette
avatar

Nombre de messages : 1466
Age : 69
Emploi/loisirs : retraitée, poésie, loisirs créatifs, photos
Date d'inscription : 13/08/2008

MessageSujet: poupées regionales   Lun 24 Nov 2008, 12:54



Les toutes premières poupées régionales datent, semble-t-il, des années 1830-50 et étaient faites en papier maché. Cependant, dès la production des premières poupées de biscuit en France, des documents attestent l'existence de celles-ci, habillées en costume folklorique régional. Ainsi, au 19ème siècle, on proposait des poupées régionales aussi bien dans les magasins de poupées français de province que dans les grands magasins de Paris. C'était d'ailleurs un marché devenu international, resté très actif jusqu'aux environs de 1890 où il a, alors, commencé à baisser. C'est de cette époque que datent les plus importantes collections de poupées en costumes régionaux. Parmi les plus célèbres, citons celle de Madame Marin-Guelliote toujours conservée, je crois, au Musée de Guéret, celle de la duchesse de Rohan conservée au chateau de Josselin, et celle de Mademoiselle Marie Koenig, appelée d'emblée " Musée des Poupées". C'est en effet à ce moment-là que cette dernière a lancé les expositions de poupées en costumes locaux et que fut créé ce que l'on appela "Le Musée Pédagogique " (1890).




Pour situer l'oeuvre de Marie Koenig, Inspectrice générale de l'enseignement, il faut rappeler la naissance de l'instruction publique gratuite et obligatoire à laquelle sont attachés les noms de Victor Duruy et Jules Ferry, entre autres.



Appuyée sur le réseau des enseignants de France et des colonies, elle n'eut de cesse de recueillir des poupées habillées dans les différentes régions françaises. S'occupant de travaux manuels pour les écoles féminines, elle exposa d'abord, à l'Exposition Universelle de 1889, au Palais de l'Industrie, dans une section intitulée " Les arts de la Femme ", des ouvrages provenant de diverses écoles, ainsi que des poupées.



Puis elle installa en 1890 une exposition permanente de ces objets dans les locaux mêmes de l'Ecole normale d'institutrices maternelles, rue Gay-Lussac à Paris. Ensuite, elle exposa à Lyon en 1894, à Rouen en 1896,..... même à Chicago à l'Exposition Internationale de 1893 !
Enfin à l'exposition universelle de 1900 à Paris où cette présentation obtint une Médaille d'or !)"

En février 1905, Mademoiselle Marie Koenig obtint même un arrêté ministériel demandant aux enseignants de faire confectionner des poupées par leurs élèves dans le cadre de leurs travaux de couture. Marie Koenig fut lauréat de l'Institut, ce qui à l'époque ( et même encore maintenant...n'est pas chose courante pour une femme....)"
Le succès fut immense et les poupées affluèrent de tous les coins de France et des colonies. Elles étaient réalisées tantôt par les élèves elles-mêmes, tantôt par les institutrices, ou les directrices! ! ! ! et même par les inspecteurs ! "
Les poupées arrivaient toutes avec des fiches détaillées sur l'histoire, les usages ou les activités locales, les noms des différentes pièces de vêtements, anecdotes ou légendes sur le costume confectionné étant souvent donnés dans le langage local en usage. Les poupées régionales les plus populaires et aussi les plus nombreuses étaient les petites bretonnes et les petites alsaciennes, suivies des provençales. Elles étaient aussi les héroïnes de diverses légendes populaires, comme Mélusine (Poitou), Sainte-Énimie (Lozère), Rose la beurrière (Artois), la petite Fadette (Berry), etc...

La mode et aussi l'engouement pour ses poupées s'expliquent par le développement des voies de communication- notamment du chemin de fer -et de ce que nous appelons aujourd'hui le tourisme.
Les déplacements se faisaient de plus en plus fréquents et si les parisiens qui arrivaient en provinece étaient surpris et séduits par la mode locale, il n'en allait pas de même des habitants de ces régions qui très vite évoluèrent vers une mise plus mode et donc plus " urbaine ".
MMMMMMLe danger pour ces régions françaises de perdre leur identité et une large part de leurs habitudes, usages et coutumes ancestraux apparut très vite.

Ainsi le grand poète provençal Frédéric Mistral s'attacha-t-il très vite à la création du superbe Musée Arlaten qui vit le jour en 1899, en Arles donc ,comme son nom l' indique. Celui-ci avait d'ailleurs déjà publié une longue et belle étude sur l'histoire et l'évolution de la coiffe......justement arlésienne dès 1884.
MMMMMMMarie Koenig publia deux ouvrages pour présenter ces notes dans un but à la fois instructif, patriotique et moral, rapportant de nombreux faits intéressants sur le plan ethnographique notamment. Ces poupées et leur documentation sont maintenant au Musée National des des Arts et Traditions Populaires de Paris (dont le déménagement est prévu d'ailleurs.....)

Voilà pour l'historique de cette collection unique restée dans les annales de toute étude sérieuse sur la poupée. Rappelons qu'en 1909, cette collection comptait 460 exemplaires ! ( historiques, paysannes, coloniales, étrangères ). Mais les belles poupées anciennes en habits régionaux sont rares aujourd'hui . Elles ont souvent été victimes des enfants, ou des collectionneurs eux-mêmes, qui ont oté ces vêtements pour parer leurs bébés et poupées des vêtements plus sophistiqués de la ville. Ce qui est très dommageable pour la riche histoire de ces costumes, tant pour leur beauté que pour leur fabrication souvent très élaborée Et d'ailleurs, qIl y en avait toutes sortes bien sûr, mais parmi elles, il y avait aussi ce qu'il est convenu d'appelé de belles, de très belles poupées.
Ainsi une vente aux enchères Thériaults eut lieu le 9 janvier 2000 aux Etats-Unis.
Les poupées vendues, plus de cent ! , en étaient, paraît-il, de merveilleux exemples bien préservés. Parmi elles, une Jumeau en costume du Finistère vendue $ 5000 contre une estimation de 3000/ 4000; une Simon & Halbig moule 1159, au corps Jumeau, en costume des Hautes-Pyrénées, estimée $ 1500/2000 partit, elle, à $ 3100 ! .
Une Gautier taille 16", des années 1870 environ, en costume breton, entièrement d'origine, estimée $ 3.000/4.000 faisant $ 4.400, une poupée Gautier de 1890 environ, taille 13" en costume du Poitou, entièrement d'origine ,étiquetée et dans sa boite .........etc.


Cette vente aux enchères avait d'ailleurs été précédée d'une conférence très précise sur l'Histoire des costumes français régionaux donnée par Mademoiselle Anne Tricaud , Conservateur de Patrimoine au Musée National des Arts et Traditions Populaires de Paris, où se trouvent encore bon nombre des poupées de Marie Koenig.
Cette même vente avait également donné lieu à l'édition d'un très beau livre relié, avec photographies couleurs de toutes ces poupées, livre utile à tous, collectionneurs de poupées ou intéressés sur le plan ethnique.

Terminant cette étude succinte, j'ai voulu privilégier pour les visiteurs les illustrations et donc les merveilleuses poupées que l'on découvre au fil des pages de ce merveilleux ouvrage de Mademoiselle Marie Koenig.
je vous souhaite de le trouver un jour...
Ce ne sera pas facile mais vous y prendrez tant de plaisir et y trouverez un tel émerveillement que je vous souhaite la chance de le rencontrer !
Mais je vous laisse admirer ces superbes gravures.....

POUPEE DE LA MARTINIQUE





par Mademoiselle Marie Koenig

Extrait de son second ouvrage " Musée de Poupées "
Edité par Hachette et Compagnie en 1909 :

« Cette belle poupée fut habillée dans une des écoles primaires de Saint-Pierre de la Martinique, au printemps de l'année 1901. Elle ne devait rappeler que des souvenirs ensoleillés, et les bons rires des petites filles qui travaillaient si gaîment pour le Muséee de poupées de la capitale.
Avec quelle joie on lui avait mis sur sa jolie tête noire, le fichu plat qui forme bandeau sur le front, et qui est surmonté de la pointe appelée " provocation "........
De toutes petites rieuses avaient eu l'honneur de découper, avec des ciseaux mignons, les dents du volant soyeux de la belle robe couleur du soleil levant ; d'autres plus habiles, l'avaient froncé et fixé à la jupe. Chacune avait fait quelque chose : un point ici, un point là. On avait été très fières de coudre l'attache du jupon de mousseline, de passer , autour du cou de l'élégante poupée, le riche collier d'or que vous pouvez voir. L'institutrice, cependant, s'était réservé le soin de tourner autour des tempes ces bouffants de cheveux, sortes de pompons qui donnent à la coiffure de la femme martiniquaise uine grande originalité.
Oh ! comme une fois parée, on avait regardé la jolie poupée, alors qu'elle était placée au milieu d'une feuille de papier blanc, sur le bureau de la maîtresse..........
On avait gentiment dit adieu à la poupée, on lui avait donné un nom gracieux, celui de Joséphine, si chère à la Martinique. Les fillettes avaient chanté autour d'elle une ronde rythmée pleine d'entrain :
" Comme nous voudrions partir avec toi, petite jolie poupée avaient murmuré quelques petites filles ... .Tu diras bonjour à toutes les poupées du Musée avaient été les derniers mots prononcés par une fillette de six ans tout à fait drolette. " »
Revenir en haut Aller en bas
http://francoise-michele.e-monsite.com/
gigi
très très grande pipelette
très très grande pipelette
avatar

Nombre de messages : 2490
Age : 70
Emploi/loisirs : touche a tous et aime tout essayer
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: poupées regionales   Mar 25 Nov 2008, 00:06

grand merci je suis passionner de livre merci merci ,en regardant la poupée noir il y aura un salon en 2009
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 616
Age : 50
Emploi/loisirs : Directrice d'un centre de loisirs maternel
Date d'inscription : 27/07/2008

MessageSujet: Re: poupées regionales   Mar 25 Nov 2008, 14:55

Oh, merci Michèle Françoise (dis donc maintenant qu'on se connaît "bien", je peux me permettre de t'appeler Françoise, c'est plus court ou si tu préfères Michèle, ou si tu n'aimes pas, je resterais sur Michèle Françoise ...) . Alors, je te disais merci pour ce super article !
C'est super tout ces historiques ... et, biensûr, j'en savais pas le quart !
Alors, merci !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.crazybynath.com
francoise-michèle
grande pipelette
grande pipelette
avatar

Nombre de messages : 1466
Age : 69
Emploi/loisirs : retraitée, poésie, loisirs créatifs, photos
Date d'inscription : 13/08/2008

MessageSujet: Re: poupées regionales   Mar 25 Nov 2008, 15:41

ok Nathalie pour Françoise, tout le monde m'appelle ainsi ou Fanfan...bien que Françoise-Michèle soit mon vrai prénom on ne m'a jamais appelé ainsi...sauf sur les papiers officiels
en fait mes parents n'ont pas réussi à ce mettre d'accord, alors à la mairie mon père a fait mettre un trait d'union...du coup je l'utilise cemme pseudo...
Revenir en haut Aller en bas
http://francoise-michele.e-monsite.com/
Michou
très très grande pipelette
très très grande pipelette
avatar

Nombre de messages : 4559
Age : 70
Emploi/loisirs : Retraitée, couture, tricot, sculpture
Date d'inscription : 23/03/2009

MessageSujet: Re: poupées regionales   Mer 25 Mar 2009, 17:46

Merci Fanfan pour toutes ces belles images et informations. Je ferai une recherche du côté bibliothèque, mais je ne pense pas trouver ce beau livre par ici, mais comme tu dis si bien, peut-être aurai-je cette chance!!! Qui ne demande rien n'a rien!

J'ai bien le goût de me joindre à vous autres, mais comme je viens du Canada... c'est un grand et jeune pays par rapport à l'Europe et on descend beaucoup des Français pour le Québec et des Anglais pour les autres provinces...

Il y a bien sûr l'Acadie avec son Évangéline si célèbre, même si je ne viens pas de là... et les Inuits et Autochtones qui ont des costumes très typés, surtout faits de peaux; faudrait que je fasse une recherche pour respecter leurs traditions... Ils ont de belles légendes aussi...
Revenir en haut Aller en bas
maleine
timide
timide
avatar

Nombre de messages : 246
Age : 63
Emploi/loisirs : fan de loisirs créatifs
Date d'inscription : 15/06/2012

MessageSujet: Re: poupées regionales   Dim 29 Juil 2012, 20:02

Formidable cet historique, très intéressant. Merci beaucoup FM pour tous ces renseignements. J'apprends plein de choses sur la malle et j'en suis ravie. coeur
Revenir en haut Aller en bas
http://croiseecreative.xooit.com
Chry17
très timide
très timide
avatar

Nombre de messages : 70
Age : 31
Emploi/loisirs : crochet
Date d'inscription : 11/02/2017

MessageSujet: Re: poupées regionales   Ven 03 Mar 2017, 02:28

Très intéressant, merci.
J'aime beaucoup tout ce qui est historique!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: poupées regionales   

Revenir en haut Aller en bas
 
poupées regionales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» poupées regionales
» j'ai 134 poupées régionales dans leurs boites
» Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux
» Si vous aimez les vieilles poupées ...
» cherche createur tete poupée 12"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA MALLE AUX POUPEES DE CHIFFON :: LES GALERIES PHOTOS et LIVRES D'OR :: Galerie des poupées régionales-
Sauter vers: